Dénicher de bons produits régionaux introuvables à Paris !

Comment dénicher de bons produits régionaux introuvables à Paris, et à bon prix ? C’est la réponse à laquelle répond Péligourmet, une jeune et prometteuse startup fondée sur une idée originale de Laure Le Jossec que j’ai rencontrée il y a quelques mois. Son projet de covoiturage de produits régionaux s’est bien développé depuis, bravo à l’équipe qui s’est aussi agrandi !

Une nouvelle façon de s’approvisionner en bons produits régionaux

Péligourmet est une communauté qui rassemble des Pélicabs et des Péligourmets. Les Pélicabs dénichent de bons produits alimentaires dans les régions qu’ils visitent ou dont ils sont originaires: de la tomme des huitres brassées en mer de Bretagne,  du thon fumé de l’Ile d’Yeu, de l’andouille de Guéméné, etc. Ces produits vous font rêver ? Vous ne les trouvez pas ou très difficilement à Paris. Les Pelicabs se feront un plaisir d’en rapporter aux Péligourmets lors d’un prochain trajet au bercail ! Les Pélicabs sont non seulement des transporteurs mais aussi des dénicheurs de bons produits de leur région. Le transport est ainsi rationalisé (le trajet aurait de toute façon été effectué) et la distribution revêt un caractère vraiment authentique.

Un moment convivial de quartier

Pelicabs et Péligourmets se retrouvent ensuite lors d’une distribution dans un café ou bar sympa du quartier, quelques jours plus tard. C’est le Pelicab lui-même qui remet le produit déniché au Péligourmet, tout en sirotant un verre. La commande et le paiement se font en ligne avant la distribution: c’est plus pratique et cela permet de se concentrer sur l’essentiel, la dégustation de bons produits en toute convivialité.

Nous aimons donc cette « approche quartier », qui est bien sûr dans l’ADN d’OpenLoge et partageons les valeurs de Péligourmet qui visent à mutualiser les déplacements de marchandise, à dénicher de bons produits de nos terroirs et à rendre le tout sympathique à l’échelle de son quartier. Longue vie à Péligourmet !

Comment dénicher de bons produits régionaux introuvables à Paris ?
L’économie du partage, c’est d’abord de la nourriture

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *