Devenir entrepreneur… de son quartier

Devenir entrepreneur de son quartier ? Cela pourrait devenir une solution à portée de main pour tous ceux qui rêvent d’entreprendre. Car, même si l’envie d’entreprendre démange de plus en plus de monde, l’aventure n’est pas simple et il est peut-être judicieux de ne pas se lancer tout seul et trop loin de chez soi…

Devenir entrepreneur : l’envie de créer et d’être libre

L’entrepreneuriat séduit les jeunes et les moins jeunes. Les jeunes qui ne souhaitent pas « rentrer dans un système » jugé dépassé, et les moins jeunes qui souhaitent en sortir pour progressivement se reconvertir. Il n’est jamais trop tôt ou trop tard !

Les raisons sont diverses : l’envie de plus d’indépendance, l’envie de pouvoir organiser son temps à sa guise, l’envie de voir les effets directs de ses actions, l’envie de créer et développer selon son imagination…

Cet élan a notamment été rendu possible grâce aux nouvelles technologies qui permettent d’innover et laisser libre cours à sa créativité sans un investissement de départ conséquent. En tous cas, c’est possible, mais ce n’est jamais aussi simple qu’on l’imagine…

Devenir entrepreneur : pas si simple

Devenir entrepreneur ne se décrète pas vraiment, et surtout ne s’apprend pas à l’école. Même si l’on peut lire plein de très bons conseils dans les bouquins ou divers articles, on ne les comprend vraiment qu’après avoir expérimenté soi-même.

Dans notre enfance, nos parents nous abreuvent de bons principes que nous considérons souvent comme rébarbatifs. Pour beaucoup, ce n’est qu’après avoir fait nos propres erreurs que nous réalisons qu’ils n’étaient pas si absurdes que cela. Mais l’information n’est pas l’expérience, et l’information n’arrive pas forcément au bon moment.

Bref, il faut se lancer pour « sentir la chose » et fait sa propre expérience, réussir, échouer, tester, s’amuser, faire des choix, prendre une direction, puis une autre, tirer des conclusions, organiser, refaire et persévérer… Cela prend toujours plus de temps que prévu et les enjeux sont toujours relativement importants (temps, argent, stress…).

Devenir entrepreneur : oui, mais pas seul !

Il est intéressant voire vital de pouvoir s’appuyer sur l’expérience des autres, échanger et même collaborer avec d’autres entrepreneurs. Si d’autres font quelque chose qui marche, pourquoi ne pas s’en inspirer ! Et si d’autres ont fait quelque chose qui ne marchait pas, peut-être qu’il n’est pas utile de le tester soi-même. Ce n’est pas une loi car le contexte est rarement le même mais l’idée est qu’il est préférable de rester ouvert à ce qui se passe ou s’est passé ailleurs.

On l’entend très souvent mais il est important de ne pas rester seul. Car si on se parle à soi-même, il est aussi aisé que dangereux d’avoir raison tout seul. Mais être accompagné ne signifie pas seulement avoir un associé. On peut aussi trouver un accompagnement auprès d’autres acteurs : incubateurs/accélérateurs, coachs, autres entrepreneurs, collaborateurs, investisseurs, amis, famille, etc.

Mais il faut que cela soit systématique. Il est préférable que cet accompagnement soit organisé de manière régulière et permette de tirer des conclusions. Fixer des objectifs hebdomadaires et mensuels, prendre une direction, puis faire un bilan pour fixer de nouveaux objectifs et une éventuelle nouvelle direction.

Devenir entrepreneur : et si on commençait dans son quartier ?

Nous avons pensé OpenLoge comme un moyen de se mettre le pied à l’étrier. Avant de développer « la grande idée » à une échelle interplanétaire, il paraît judicieux de commencer à entreprendre dans son propre quartier, à deux pas de chez soi.

D’abord, parce qu’il est plus simple de développer quelque chose dans un quartier que l’on connaît bien, à côté de chez soi. Parler aux commerçants de son quartier, aux artisans, rencontrer des offreurs de services et des demandeurs de service de son quartier.

Ensuite, parce que « commencer petit » permet de mesurer rapidement les effets de ses actions. Il faut fixer de « petits » objectifs, mesurer les résultats, tirer des conclusions, essayer à nouveau pour constamment améliorer le processus. « Commencer petit » permet aussi d’avoir des satisfactions rapidement. Et avoir des satisfactions et des résultats, c’est tout simplement bon pour le moral d’un entrepreneur !

Enfin, nous avons pensé OpenLoge en mode collaboratif. Chaque entrepreneur de son quartier est lié aux autres au sein d’un réseau. Un simple groupe facebook permet de créer un premier lien entre les coordinateurs de loge qui échangent des bonnes pratiques, réagissent, donnent de leur bonne humeur, posent des questions, suggèrent des améliorations. On se sent ainsi moins seul et et on se sent faire partie d’un groupe, d’une aventure avec un objectif commun.

Devenir entrepreneur en ouvrant la loge de son quartier sur OpenLoge.fr ?

Devenir entrepreneur est à la portée de chacun : sans investissement financier ; en étant indépendant mais pas seul ; en s’adossant à une structure tout en restant capitaine de son bateau ; en montant une équipe d’individus indépendants mais mus par une volonté commune et l’envie d’aller de l’avant.

Les entrepreneurs de leur quartier avec OpenLoge, ce sont 18 hommes et femmes de 20 à 65 ans partout en France… qui ont choisi d’ouvrir la loge de leur quartier, une conciergerie connectée et collaborative pour rendre des services rémunérés aux habitants de leur quartier.

Vous souhaitez en savoir un peu plus sur le rôle d’un coordinateur de loge chez OpenLoge ? C’est ici

Devenir entrepreneur de son quartier
Devenir entrepreneur de son quartier
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *