Se lancer dans les services à la personne

Se lancer dans les services à la personne… Beaucoup y pensent. Le domaine des services à la personne intéresse de plus en plus, aussi bien du côté des demandeurs (les besoins s’accroissent) que du côté des offreurs de services. Quelles sont les principales motivations ? Comment s’y prendre pour se lancer ?

Quelles sont les principales motivations ?

Chez toutes les personnes que nous avons rencontrées sur notre parcours, les motivations sont quasiment toujours les mêmes : se rendre utile et humaniser la relation entre offreur et demandeur. Bien sûr, il existe une motivation financière ou plutôt une nécessité, mais elle est néanmoins quand même seconde.

Parmi les offreurs de service, nombreux sont ceux qui cherchent à donner du sens à leurs activités. Ils sont salariés ou anciens salariés et ressentent un vide à la fin de la journée quand il s’agit de faire un bilan de l’impact positif de leurs actions. A quoi cela a t il servi ? Comment donner plus de sens à mes actions ?

Comment s’y prendre pour se lancer dans les services à la personne ?

Vous souhaitez vous lancer dans les services à la personne mais vous ne souhaitez pas travailler pour une agence de service à la personne, plusieurs solutions existent pour vous lancer !

  1. Rendre des services à ses voisins en « mode bouche à oreille » pour tester

Idéal pour commencer à tester son envie et ses capacités, commencer par rendre des petits services à droite et à gauche. Le bouche à oreille fonctionne bien quand les gens sont contents. C’est un bon indicateur avant de poursuivre l’aventure de manière plus structurée.

  1. S’inscrire sur une plateforme de mise en relation

C’est une solution rapide et encore peu engageante pour tester ses capacités à plus grande échelle et en dehors de son cercle d’amis. De nombreuses plateformes proposent de mettre en relation offreurs et demandeurs de service dans différents domaines. Vous voulez proposer vos services de bricolage à Paris 10ème ? Créez un profil et répondez aux demandes postées. Par exemple sur allovoisins.com.

L’inconvénient sur la plupart des plateformes est que vous devrez répondre à des mini appels d’offre, en constante compétition avec d’autres jobbers. Vous passerez ainsi beaucoup de temps à répondre et le jeu de la concurrence n’étant pas forcément bien respecté. 

  1. Monter sa propre conciergerie de quartier

Cela peut paraître un projet de longue haleine et coûteux. En effet, c’est souvent le cas. Il y a des dizaines de concepts franchisés (www.toute-la-franchise.com) qui proposent des solutions pour ouvrir une agence ou une conciergerie. La franchise est rassurante car elle apporte un cadre, des bonnes pratiques, des process et une notoriété. Mais elle demande un investissement de départ non négligeable. Une mise de fonds pour accéder à la franchise (au minimum 5 000 euros et plus souvent 10 000) et une mise de fonds permettant de développer son activité propre (permettant de louer un local, de faire des travaux, d’avoir un fonds de roulement, d’embaucher du personnel et de démarcher des clients). Au final, se lancer dans les services à la personne peut demander plusieurs dizaines de milliers d’euros d’investissement de départ, voire plusieurs centaines. Le retour sur investissement est long et le concours bancaire est indispensable. 

Mais monter sa conciergerie n’implique pas forcément de dépenser des sommes faramineuses. Il y a même un concept qui permet de monter sa conciergerie sans mise de départ et sans local immobilier. Vous connaissez OpenLoge.fr?

Pour postuler, cela se passe ici.

Se lancer dans les services à la personne
Se lancer dans les services à la personne
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *