Proposer ses services près de chez soi

Proposer ses services près de chez soi ? Pourquoi ? Comment ? Petit tour d’horizon de la question !

Un nouveau modèle de compléments de revenus ?

De plus en plus, nous pouvons être amené à avoir besoin de générer quelques revenus complémentaires. Que l’on soit étudiant, employé à mi temps, sans activité, et même employé à plein temps… les fins de mois se bouclent difficilement. Sans compter que la retraite approchant, les revenus vont diminuer, au moment même où on aurait bien envie d’en profiter !

L’objectif de cet article n’est pas vraiment d’expliquer pourquoi nous en sommes là, mais plutôt sur comment générer des revenus complémentaires notamment grâce à une opportunité sur laquelle nous nous attarderons : proposer ses services près de chez soi.

Proposer ses services près de chez soi, entre voisins

Dans notre article sur « Gagner des revenus complémentaires« , nous énoncions quelques solutions proposées tous azimuts sur le net pour générer des revenus complémentaires de son canapé. Pourtant, nous pensons qu’il est bien plus appréciable de gagner des sous en se rendant utile ! Et encore mieux, en se rendant utile auprès des habitants de son quartier en proposant ses services !

Si cela peut sonner moderne, cela existe pourtant depuis belle lurette : les services entre voisins reviennent au goût du jour. Souvenons nous de la gardienne d’immeuble qui – avec son mari, ses enfants, et quelques connaissances – rendait de fiers services. Un peu de couture, aller chercher mon fils à l’école, un petit plat cuisiné, installer une tringle à rideau, réceptionner un colis ou un attendre un technicien, etc. Ah ! la loge de la concierge, un vrai SAS de décompression qui rimait avec “solutions pratiques à tous les besoins du quotidien” !

Alors que rendre service à son voisin se soldait souvent par une petite pièce, un billet ou des étrennes à la fin de l’année, le phénomène a tendance à se professionnaliser. Les “tarifs” sont souvent affichés ou négociés. De nombreux sites internet sont en concurrence pour attirer offreurs et demandeurs de service de France et de Navarre.

En cause du côté demandeur, le besoin de système D, l’envie de collaboratif, des vies trépidantes, etc. La conséquence, une opportunité de gagner plusieurs centaines d’euros voire plus chaque mois.

proposer ses services près de chez soi

Proposer ses services sur OpenLoge, une bonne solution

« Mais je me demande bien quels services je pourrais proposer moi ? » Eh bien, on a tous des compétences pour rendre des petits services à ses voisins : pas besoin d’un diplôme pour attendre un technicien ou un livreur en pleine journée. Pas besoin de diplôme non plus pour accueillir des locataires Airbnb (le sourire et la bonne humeur). Vous êtes une jeune grand mère à la retraite avec 4 petits enfants, vous avez sûrement assez d’expérience pour vous occuper d’enfants du quartier. Sans compter que vous êtes adepte de couture et mitonnez de bons petits plats… Et votre mari a bricolé et fait des travaux dans votre maison toute sa vie, son expérience sera bien suffisante pour installer une étagère, remplacer un joint ou fixer un miroir.

Toutes ces “petites” choses seront de grandes aides bien précieuses pour certains de vos voisins. Et tout cela, dans son quartier, à deux pas de chez soi. “Chéri je t’invite à Venise au printemps !”.

Proposer ses services !

La loge de la concierge

« Ancienne loge de gardienne à vendre : idéal pied-à-terre ou investissement. Faire vite ». Derrière ce qui résonne comme une opportunité immobilière un peu racoleuse s’esquisse une réalité moins sympathique. La concierge, logée dans l’immeuble, constituait il y a peu encore un formidable « amortisseur de stress ». Néanmoins, il semblerait qu’elle tende à disparaître.

Les petits services de la concierge

Un paquet livré pendant les heures de bureau, des plantes à arroser pendant les vacances, d’énièmes reprises sur le pantalon d’Hector, les chemises de Nicolas à repasser, sortir le chien en pleine journée, obtenir un plat de lasagnes fraîches un lundi soir, régler des petits tracas avec mon évier, s’occuper du petit Jules un vendredi soir… la liste est longue de petits services que ma concierge, son mari et ses enfants étudiants pouvaient me rendre contre une juste rémunération.

Loge de concierge à vendre !

Sans compter le rôle social – parfois décrié ou même risible – que jouait la concierge dans son quartier : de sa loge d’observation, elle exerçait une veille constante sur les tours et détours des petits vilains du quartier et servait à l’occasion de Huggy les bons tuyaux, véritable détenteur du bouche à oreille local.

Disparition de la loge de la concierge

Mais il semblerait que cette noble fonction tende à disparaître inexorablement. Un rôle moins bien tenu qu’autrefois, qui relève peut-être plus du gardiennage que de la conciergerie ? Une charge fixe trop lourde à supporter pour les quelques habitants d’un seul immeuble ? Une envie de ne surtout parler à personne en rentrant chez soi ? Une aubaine pour les copropriétaires d’un immeuble en faillite ? Les concierges partent à la retraite sans succession.

Toujours est-il que ces petits services « annexes » rendaient le quotidien bien moins rugueux. Et l’évidente proximité de la concierge en faisait une candidate imbattable et réactive. Difficile aujourd’hui de réunir de manière cohérente et efficace toutes ces compétences en un lieu proche des habitants sans que le coût ne devienne rédhibitoire. Difficile mais pas impossible…

Alors, si on ouvrait les loges en mode « 2.0 sharing economy and happy local communities »?

Alban et Thomas
Alban & Thomas