Coordinateur de Loge : un nouveau métier !

Comme les saisons se succèdent, des métiers disparaissent, de nouveaux apparaissent: coordinateur de Loge, avez-vous dit ?

Le processus de « destruction créatrice schumpétérien » est constamment en marche. Mais la croissance ne crée plus vraiment d’emplois, pour l’instant c’est plutôt la destruction qui prend le dessus ! Alors essayons de faire les choses différemment. OpenLoge entend jouer un rôle actif dans la création d’emplois locaux directs et indirects, et dans le développement de l’activité économique locale en proposant un nouveau métier : celui de Coordinateur de Loge.

Devenir Coordinateur de Loge, c’est être à la fois indépendant (auto-entrepreneur par exemple) et gagner des sous, travailler dans son quartier et de chez soi, participer au développement économique local et agir pour sa communauté, développer de nouvelles idées et pouvoir les réaliser… et surtout vivre une expérience humaine et sociale formidable.

Comment fait-on pour ouvrir sa loge sur OpenLoge.fr ?

Le coordinateur de loge nous contacte via le site OpenLoge.fr  et nous étudions ensemble ses motivations à l’ouverture d’une loge dans son quartier. Il accède ensuite à un cahier de bonnes pratiques nourri par OpenLoge et les autres coordinateurs, et c’est parti pour l’aventure !

Cela commence par trouver dans son quartier exclusivement les meilleurs bricoleurs, jardiniers, baby sitters, couturières, dog sitters, home sitters (airbnb check in, attente livreur ou technicien), hommes ou femmes de ménage, etc. ! Et potentiellement plein d’autres services que le coordinateur aura identifiés comme utiles et adaptés au quartier. Chaque loge s’adaptera ainsi à la physionomie de son quartier !

Une petite dizaine de bonnes personnes doit suffire, au moins pour commencer. Le flair et le carnet d’adresse du futur coordinateur auront la part belle, mais nous avons aussi de bons tuyaux, sans compter les candidats qui laissent leurs coordonnées sur le site !

Une fois l’équipe créée, le coordinateur cultive et entretient un esprit d’entraide, de confiance et de convivialité. Avec l’aide de son équipe, il porte son projet d’ouverture de la loge de son quartier.

Muni de tracts et de son enthousiasme communicatif, il sillonne les rues de son quartier, rencontre les commerçants, parcourt les marchés, passe aux abords des écoles, contacte les associations de quartier, la mairie et toutes les personnes de son quartier pour faire connaître l’ouverture de sa nouvelle loge sur OpenLoge. Et nous l’aidons à développer son réseau local en communiquant avec lui (presse, réseaux sociaux, réseau OpenLoge). Chaque coordinateur et experts des autres loges lui prêtent aussi main forte. Avec le réseau, personne ne se retrouve isolé.

En quelques jours seulement, une belle énergie et un travail d’équipe, une loge est née !

Coordinateur de Loge: Huggy les bons tuyaux des temps modernes !

Et ensuite, une fois l’équipe au complet ?

Le coordinateur, tel Huggy les bons tuyaux, aide les experts à établir et rédiger leur profil de manière professionnelle et sympathique. La loge devient alors active et les habitants du quartier peuvent faire appel aux experts pour de nombreux services.

Et cela se passe ainsi : les clients contactent les experts ou le coordinateur ; ensemble, ils mettent au point les détails de la mission sur OpenLoge.fr ; ils paient le service en ligne et laissent ensuite une évaluation sur le site !

Le coordinateur épaule les experts dans leur démarche, les conseille et les rassure ! C’est là que l’aventure humaine est particulièrement enrichissante et gratifiante. Sans compter les événements organisés tous les mois, dans un café, un commerçant du quartier ou chez soi. Une bonne occasion pour les experts de se présenter, des habitants du quartier d’apporter leur expertise sur un thème utile, le tout dans une ambiance conviviale et bienveillante.

Vous découvrirez que beaucoup de personnes ont envie de s’impliquer dans la vie de leur quartier et sont prêts à vous aider !

Comment le coordinateur gagne-t-il des sous?

Le coordinateur est rémunéré en pourcentage de l’activité générée au sein de la loge qu’il anime, soit 8,35% HT du chiffre d’affaires. Pourcentage que le coordinateur complète en proposant lui-même ses services : petites courses, livraisons, aller/retour au pressing ou à la cordonnerie, check in/out airbnb, assistance informatique, etc.

OpenLoge, de son côté, perçoit également 8,35% HT du chiffre d’affaires généré par les Loges du réseau : cela permet de couvrir les coûts d’exploitation du site, le suivi, le paiement en ligne, la gestion du réseau, le développement, etc.

Il y aura au fur et à mesure du développement de nouveaux services, de nouvelles fonctionnalités (petites annonces, achats groupés, etc.) permettant à l’activité économique et sociale locale de se développer.

Merci donc aux habitants du quartier, qui en passant par la Loge de leur quartier, contribuent à créer un emploi local (lien vers article Made in Local sur le blog) et savent précisément où vont les sous qu’ils dépensent.

Essentiel et élémentaire, vous ne croyez pas?

Alban et Thomas
Alban & Thomas

La loge de la concierge

« Ancienne loge de gardienne à vendre : idéal pied-à-terre ou investissement. Faire vite ». Derrière ce qui résonne comme une opportunité immobilière un peu racoleuse s’esquisse une réalité moins sympathique. La concierge, logée dans l’immeuble, constituait il y a peu encore un formidable « amortisseur de stress ». Néanmoins, il semblerait qu’elle tende à disparaître.

Les petits services de la concierge

Un paquet livré pendant les heures de bureau, des plantes à arroser pendant les vacances, d’énièmes reprises sur le pantalon d’Hector, les chemises de Nicolas à repasser, sortir le chien en pleine journée, obtenir un plat de lasagnes fraîches un lundi soir, régler des petits tracas avec mon évier, s’occuper du petit Jules un vendredi soir… la liste est longue de petits services que ma concierge, son mari et ses enfants étudiants pouvaient me rendre contre une juste rémunération.

Loge de concierge à vendre !

Sans compter le rôle social – parfois décrié ou même risible – que jouait la concierge dans son quartier : de sa loge d’observation, elle exerçait une veille constante sur les tours et détours des petits vilains du quartier et servait à l’occasion de Huggy les bons tuyaux, véritable détenteur du bouche à oreille local.

Disparition de la loge de la concierge

Mais il semblerait que cette noble fonction tende à disparaître inexorablement. Un rôle moins bien tenu qu’autrefois, qui relève peut-être plus du gardiennage que de la conciergerie ? Une charge fixe trop lourde à supporter pour les quelques habitants d’un seul immeuble ? Une envie de ne surtout parler à personne en rentrant chez soi ? Une aubaine pour les copropriétaires d’un immeuble en faillite ? Les concierges partent à la retraite sans succession.

Toujours est-il que ces petits services « annexes » rendaient le quotidien bien moins rugueux. Et l’évidente proximité de la concierge en faisait une candidate imbattable et réactive. Difficile aujourd’hui de réunir de manière cohérente et efficace toutes ces compétences en un lieu proche des habitants sans que le coût ne devienne rédhibitoire. Difficile mais pas impossible…

Alors, si on ouvrait les loges en mode « 2.0 sharing economy and happy local communities »?

Alban et Thomas
Alban & Thomas