Gagner des revenus complémentaires

Générer des revenus complémentaires

“Gagner des revenus complémentaires” : l’expression revient de plus en plus souvent dans les conversations ou sur les forums internet.

Qu’il s’agisse de personnes travaillant à plein temps, à mi-temps ou des personnes sans activité professionnelle ; que cela provienne d’un vrai besoin pour boucler des fins de mois difficiles, d’une envie de plus de confort ou encore d’une envie progressive de changement vers autre chose, les façons de générer des revenus complémentaires sont pléthoriques. Voici un rapide aperçu de ce phénomène qui prend beaucoup d’ampleur !

revenus complémentaires

De nombreuses possibilités

Il y a aujourd’hui de nombreuses possibilités proposées sur internet pour générer des revenus complémentaires. Parmi les plus populaires, il y a du bon et du moins bon, on vous laisse deviner : la vente directe, le marketing de réseau, le paiement au clic, mettre des avis sur des sites, vendre des crédits frauduleux, répondre à des sondages, proposer ses services à ses voisins, faire du community management, etc. Vous trouverez ainsi facilement sur de nombreux sites, blogs et forums des propositions plutôt alléchantes pour gagner plusieurs centaines voire milliers d’euros sans même quitter votre canapé. Évidemment, cela va sans dire – mais ça va quand même mieux en le disant – plus c’est alléchant, plus c’est suspect.

Certaines sont cependant réelles, parfois exaltantes et répondent efficacement au besoin premier d’arrondir ses fins de mois. D’autres relèvent plutôt du miroir aux alouettes et ne parviennent pas vraiment à donner à l’intéressé le sentiment d’accomplissement par ailleurs tant recherché. Au mieux quelques euros vite dépensés mais les sommes accumulées sont souvent bien moins élevées que prévues.  

Structurer sa démarche

Pour se documenter, certains sites essaient de structurer les choses en proposant plusieurs pistes, une méthodologie et des tutoriels pour aider les “travailleurs à domicile” à développer leur activité. A noter par exemple :

http://www.travailler-a-domicile.fr/
http://www.travail-domicile-complementaire.fr/

Un conseil quand même : ne passez pas trop de temps à écouter ceux qui vous diront qu’ils ont fait fortune grâce à la solution qu’ils essaient de vous vendre. Il y a de fortes chances que la fortune soit faite… sur votre dos.

Pour ceux qui souhaiteraient développer une activité économique locale dans leur quartier, n’hésitez pas à nous contacter ! C’est bien réel, c’est utile et cela se développe durablement…

Nous contacter !

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

La gare du futur ?

15 Juin 2016: Victoire de l’équipe de France de football contre l’Albanie et 1er jour du Challenge Gare Partagée proposé par Gares & Connexions assistée de OuiShare !

Imaginer la gare du futur et proposer des services en gare

La gare francilienne, à la fois lieu d’intermodalité – passage d’un mode de transport à l’autre – et de multimodalité – présence conjointe de plusieurs modes de transport – voit passer chaque jour des millions de ‘clients-voyageurs’ : elle est au coeur du parcours voyageur, elle est le noyau de la fonction transport. Mais avec plus de 381 gares sur le réseau Transilien, une implantation physique sur le territoire, des horaires d’ouverture étendus, un point de passage obligatoire des ‘clients-voyageurs’, les gares sont aussi, de fait, beaucoup plus: elles sont omniprésentes dans le quotidien francilien.

Comment donc aller plus loin que la ‘fonction transport’ ? Comment faire de ces gares des lieux d’échanges et de vie inscrits dans leur territoire ? C’est là tout l’enjeu du challenge proposé: Imaginer les gares du futur. Quels services proposer aux voyageurs ? Conciergerie ? Restauration ? Espaces de travail, d’échanges et d’animations ? Notons qu’offrir de tels services, c’est aussi une opportunité pour les ‘citoyens-voyageurs’ de ré-occuper ces espaces publics et de renforcer ainsi le tissu économique et social local.

Alban présente la gare du future
Alban présente la vision d’une gare du futur…

Challenge Gare Partagée: Day 1

Avec 23 autres porteurs de projets, OpenLoge a la chance de participer à ce challenge. Organisé sur 3 jours, cette première journée était placée sous le signe des « Connexions »: Rencontrer l’ensemble des porteurs, discuter de la problématique et identifier des synergies. Mission accomplie, puisque nous avons pu rencontrer la majorité des acteurs présents, startups, associations, OuiShare et SNCF.

Petit tour d’horizon des projets présentés:

  • Burolab, espace de coworking en gare de Versailles Chantiers
  • Comptoir Urbain, solution de livraison en ‘comptoirs’ de courses alimentaires
  • Cook’Ease, livraison de paniers recettes à base de produits locaux et frais
  • Einaï, services de massages et soins en entreprise
  • gogomitch, solution de transport d’objets entre particuliers
  • Ike cowork, concept de coworking 100% éco-solidaire
  • Môm’artre, solution de garde pour enfants adaptée à tout revenu en horaires élargis
  • Mon pti voisinage, réseau social de proximité
  • Needelp, plateforme de jobbing
  • OptimAcc, structure d’accompagnement et de réinsertion professionnelle par la création d’entreprise
  • Quatre Epingles, service de ‘conciergerie 3.0’
  • RER – Réseau d’échange et de restauration
  • Service personnel, conciergeries d’entreprise
  • Socicycle, les ateliers vélos solidaires en Ile-de-France
  • Startisanat, structure de réorientation professionnelle dans les métiers de l’artisanat et de la création.
  • Stootie, plateforme d’échanges de biens et de services de proximité
  • Too Good To Go, application ‘anti gâchis’
  • Train de vie, projet de coaching et d’espaces d’échanges en gare
  • Village Map, solution de valorisation des commerces de proximité indépendants
  • Jean Bouteille, solution de vrac et bouteilles consignées
  • Réseau Amistocks Emmaüs, réseau de points de dépôt pour les dons d’Emmaüs Défi.
  • Bar à sieste, centres de relaxation et de soins en ville

Notre proposition

Avec OpenLoge, nous proposons aux habitants d’un quartier de retrouver en ligne la loge de leur quartier: une équipe d’une dizaine d’habitants du quartier, sélectionnée et animée par un voisin – le coordinateur de loge -) et proposant leurs services (babysitting, bricolage, petites courses, couture, etc.) contre rémunération. Assurer une présence 2 fois par semaine en gare du coordinateur et de son équipe serait une façon d’intégrer encore un peu plus l’écosystème local et de proposer des services du quotidien aux voyageurs !

OpenLoge en gare

Affaire à suivre dès demain pour la journée co-création !

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn